Spectacles 2020 - 2021

 Boeing Boeing                                                                                                       Comédie


Samedi 28 novembre 2020, à 14h30
Théâtre de l’Espérance
Rue de la Chapelle 8 - 1207 Genève

De Marc Camoletti
Mise en scène de Chantal Girard et Marianne Huber
Distribution : Caroline Cherif Fiorina, Jean-Jacques Crettaz, Laurence Francisoz,
Laurence Juvy, Furio Longhi, Christine Minder

Résumé : Marc Camoletti fut durant près de 20 ans l’auteur phare du théâtre de boulevard parisien et il était un pur Genevois. Que le théâtre de l’Espérance ne l’ait jamais interprété, c’était une incongruité qu’il fallait réparer. Nous avons choisi sa pièce la plus emblématique : « BOEING BOEING », plus de 25 000 représentations dans 55 pays, inscrite au Guinness Book des records comme la pièce française la plus jouée dans le monde. Bernard mène de front 3 aventures amoureuses avec des hôtesses de l’air, sans jamais qu’elles ne se rencontrent !... les avions n’arrivant pas toujours à l’heure, un jour son ingénieux système se grippe…l’heure des révélations a sonné et les portes n’arrêtent pas de claquer !

        4

Candice                                                                                                                  Opérette


Dimanche 20 décembre, à 15h00


Grand Théâtre de Genève

Place de Neuve – 1204 Genève

Places à CHF 17.--


Opérette de Leonard Bernstein

Mise en scène : Barrie Kosky


Candide fut imaginé au début des années 1950 comme une pie ce de théâtre avec des intermèdes musicaux par la scénariste et dramaturge de Broadway Lillian Hellman. Mais l’idée plut tellement à Leonard Bernstein qu’il convainquit Hellman de lui écrire un livret pour une opérette qu’il mettrait en musique. Hellmann fut l’une des cibles des chasses aux sorcières anti-communistes de l’ère McCarthy, ce qui explique sans doute l’urgence cinglante de sa satire politique, notamment dans la sce ne mythique de l’autodafé. Bernstein, d’un naturel résolument plus optimiste (n’en déplaise à Voltaire), dota son oeuvre d’une joie rayonnante qui se résume dans le final, écho génial au sublime « Aufersteh’n » qui conclut la symphonie Résurrection de Mahler. Bernstein ne réussit finalement jamais à choisir s’il faisait de cette comédie musicale un opéra, une opérette ou encore un vrai musical, laissant le spectateur (et les metteurs en scène) s’arranger avec sa nature hybride, entre hommage aux genres de la Vieille Europe et entertainment au cynisme critique sous-jacent à l’américaine.


Durée : 2h30 (avec entracte)


0

La vie parisienne                                                                                                    Opérette


Mardi 26 janvier 2021, à 14h30
Salle Centrale de la Madeleine
Rue de la Madeleine 10 – 1204 Genève

de Raphaëlle FARMAN et Jacques GAY

Compagnie : La Comédie Lyrique romande

Mise en scène : Raphaëlle FARMAN et Jacques GAY
Avec : Raphaëlle FARMAN et Jacques GAY, Lysa MENU, Anneke SLEVEN, Bastien REY, Doris Chaoul,
Clémentine Bourgoin, Caroline Mila TROUCHE

Après le succès d’« Attention Maîtres Chanteurs » et de « Si Molière m’était chanté », Raphaëlle Farman et Jacques Gay mettent une fois de plus leur humour, leur énergie et leur inventivité dans une version totalement revisitée et modernisée, de la célèbre Vie Parisienne de Jacques Offenbach, qui se trouve transplantée dans les années folles. La palette de personnages tous plus originaux les uns que les autres, les situations loufoques et la musique euphorisante, en font un moment tout simplement jubilatoire. Une occasion pour l’équipe de chanteurs – comédiens hors-pair, de faire la preuve de leurs talents, et d’entrainer le public dans les aventures d’un Baron Flamand venu s’encanailler à Paris. Cerise sur le gâteau, les spectateurs sont invités à chanter avec les solistes certains grands airs de la pièces grâce à un écran géant : « Je suis veuve d’un colonel », « Je veux m’en fourrer jusque-là », « Je suis Brésilien, j’ai de l’or ».

Durée : 1h30 (sans entracte)

6

Face à face                                                                                                             Comédie


Samedi 6 février 2021, à 14h30

Théâtre de l’Espérance
Rue de la Chapelle 8 - 1207 Genève

De Francis Joffo
Mise en scène de Valérie Mauriac
Distribution : Graziella Della Luce, Christian Hecquet, Eloïse Janin, Vahid Kaby, Yan Lemoal, Christian Wille, Sébastien Wille

Résumé : Michel et Nicole sont divorcés. Pour préserver leur fille, ils habitent chacun un appartement situé sur le même pallier. Difficile alors de refaire sa vie sans que l’autre s’en mêle. D’autant plus que Michel ne rêve que de récupérer Nicole et est prêt à tout pour décourager ses prétendants. On retrouve là tous les ingrédients du vaudeville, comme aime les concocter Francis Joffo, qui signe avec «Face à face » l’une de ses trois meilleures pièces avec « Super Papy » et « Vacances de rêves ».

4

Misery     de William Goldmann d'après Stephen King                                           Théâtre


Jeudi 25 février 2021, à 14h30

Théâtre de l’Espérance
Rue de la Chapelle 8 - 1207 Genève

Compagnie : Compagnie Confiture

Mise en scène : Lambert Tripet
De : William Goldmann d’après Stephen King
Avec : Rebecca Bonvin, Gaspard Boesch et un comédien en attente de confirmation

Un thriller qui prend aux tripes, où une femme dangereuse déséquilibrée, fervente admiratrice d’un auteur renommé, le séquestre afin de faire revivre son héroïne préférée. Paul Sheldon, écrivain de best-sellers, est devenu riche et célèbre grâce aux aventures de Misery Chastain, une héroïne romantique qu’il a créée dans une série de romans. Il décide finalement, dans son dernier manuscrit, de la faire mourir pour se consacrer à d’autres histoires. Victime d’un grave accident de voiture, Paul a les deux jambes cassées. Il est sauvé par une ancienne infirmière, Annie Wilkes, qui l’emmène dans sa maison toute proche plutôt qu’à l’hôpital. Elle soigne Paul, et lui dit être sa plus fervente admiratrice. Mais celui-ci remarque rapidement que le comportement d’Annie n’est pas normal et qu’elle souffre de troubles mentaux. Quand elle découvre la mort de Misery dans son dernier roman, elle s’enrage, le séquestre et le force, sous la menace, à écrire une nouvelle aventure de son héroïne pour la ressusciter. S’engage alors entre eux un combat sans pitié, Paul lutte pour sa survie et Annie pour sauver Misery, indispensable à son équilibre psychique, comme si Paul avait assassiné sa sœur jumelle.
Ce roman a été porté à l’écran dans le film culte de Rob Reiner

Durée : 1h30 (avec entracte)

4


Un fil à la patte                                                                                                         Théâtre

Vendredi 12 mars 2021, à 14h30


Théâtre du Loup

Chemin de la Gravière 10 – 1227 Les Acacias


de Georges Feydeau


Compagnie : L’AUTRECIE


Mise en scène : Julien George, assité de Hélène Hudovernik

Avec : Laurent Deshusses, David Casada, Diego Todeschini, Frédéric Landenberg, Thierry Jorand, Julien Tsongas, Carine Barbey, Pascale Vachoux, Léonie Keller, Mariama Sylla


Fernand de Bois-d’Enghien, noceur invétéré, est l’amant de Lucette Gautier, chanteuse de caféconcert. Elle-même est follement aimée par un militaire sud-américain au français plus que fantaisiste, le Général Irrigua. Mais Bois-d’Enghien doit rompre car, par opportunisme, il va signer le soir-même son contrat de mariage avec Viviane, fille de la Baronne Duverger qui le veut comme gendre. Quant au Général, il veut s’offrir Lucette, projet approuvé par Bois-d’Enghien. Mais, par lâcheté, celuici peine à annoncer sa rupture et s’enferre dans une situation inextricable au milieu de la petite cour gravitant autour de Lucette, dont les personnages sont tous plus décalés les uns que les autres. Quand Bouzin, clerc de notaire « par profession, mais littérateur par vocation », débarque à son tour pour proposer une de ses chansons à Lucette, la situation devient explosive... Tous se retrouvent ensuite chez la Baronne qui a du mal à tenir sa fille, une jeune première particulièrement éveillée trouvant son futur mari beaucoup trop sage. La mécanique s’emballe, les quiproquos s’enchaînent à une vitesse folle et, quand Lucette manigance pour être surprise avec Bois-d’Enghien dans le costume le plus léger, l’amour ne tient plus qu’à un fil !


Durée : ce spectacle est une création, la durée du spectacle n’est pas connue à l’heure actuelle.


4


Le prénom                                                                                                               Comédie


Samedi 1 mai 2021, à 14h30

Théâtre de l’Espérance
Rue de la Chapelle 8 - 1207 Genève

De Matthieu Delaporte & Alexandre De La Patellière

Mise en scène de Sylvie Nickbarte
Distribution : Natacha Fragnière, Sophie Lorenzi, Jérémy Savoir, Septival, Benjamin Smadja

Résumé : Cette pièce déjà culte, Molière de la meilleure comédie en 2010 avec Patrick Bruel, nous permettra de conclure cette saison en beauté. Comment une plaisanterie sur le prénom du futur enfant va entrainer le chaos au cours d’une réunion de famille. De malentendus en révélations, d’aveux sincères en pure mauvaise foi, tous les ingrédients sont là pour une comédie hilarante, caustique et pleine d’esprit. Un thème qui parlera à chacun d’entre nous, tant le choix d’un prénom est un sujet sensible qui engage autant les parents que le futur enfant.

4

Laterna Magica                                                                                                        Théâtre

Jeudi 20 mai 2021, à 14h30


Théâtre de Saint-Gervais

Rue du Temple 5 - 1201 Genève


Dorian Rossel réinvente pour le plateau Laterna Magica, la fausse autobiographie dans laquelle Ingmar Bergman trace un portrait sans complaisance de lui-même et de son œuvre de cinéaste. Souvent drôle, parfois dur mais sans jamais tomber dans la plainte, le génie suédois décrit son enfance et le criant manque d’amour dont il a souffert toute sa vie. Il raconte également comment l’échappatoire par l’image est devenue sa bouée de secours, lui offrant la possibilité de sublimer ses névroses par la magie de la création.


Sur scène, nous sommes simultanément dans la tête de Bergman et dans une chambre noire, lieu de toutes les projections et des peurs de l’enfance. Un espace mental où les acteurs sont à la fois des personnages et des figures allégoriques, qui nous entraînent dans le tourbillon des souvenirs. Dans cet univers qui pourrait être étouffant, une ouverture sur le monde nous protège du repli. Fenêtre ou écran, cette déchirure dans le mur devient le théâtre du réel autant que des fantasmes. Les souffrances intimes Bergman ont donné naissance à des chefs-d’œuvre qui ont marqué l’histoire du cinéma. Dorian Rossel nous invite à partager les errances de ce créateur mythique, ainsi que son espérance dans le pouvoir des folies théâtrales et cinématographiques.


Durée : 1h30 (sans entracte)


2


Les mamies font de la résistance                                                                            Comédie

Mardi 15 juin 2021, à 14h30


Théâtre de l’Espérance

Rue de la Chapelle 8 - 1207 Genève


de Stefan Vögel


Compagnie : Compagnie Confiture

Mise en scène : Michel Thomann Avec : Anne-Marie Yerly, Véronique Mattana, Christiane Vincent, Carole Epiney,

Heidi Kipfer, Philippe Cohen, Gaspard Boesch


Une comédie en décor et en rires grâce à 4 mamies irrésistibles.

Martha, une vieille femme de quatre-vingt ans, perd tout goût à la vie au lendemain de la mort de son mari. Pourtant, il lui reste un rêve: celui d'ouvrir une boutique de lingerie féminine. Là-dessus, ses trois amies Lisi, Hanni et Frieda décident de l'aider à réaliser ce projet. Néanmoins, leur ambitions ne sont pas du goût du reste des habitants du village puritain et encore moins du fils de Martha qui est Pasteur.

Tirée du film de comédie à succès de Betina Oberli, grand succès du cinéma suisse qui a fait plus de 500’000 entrée en 2006.


Durée : 1h30 (avec entracte)


4


9




8


7


6

5





4


3


2


1